Chapitre 2 : Diplomatie et répression

    Vakio / Richmont / Heriam
    Vakio / Richmont / Heriam

    Chapitre 2 : Diplomatie et répression Empty Chapitre 2 : Diplomatie et répression

    Message par Vakio / Richmont / Heriam le Ven 16 Aoû - 23:30



    Chapitre 2 : Diplomatie et répression 310

    Deux menaces pointent le bout de leur nez sur les terres montagneuses des Serres-Rocheuses.
    Le premier danger est politique. Des taurens viennent de tous les horizons pour assister à une assemblée à la Retraite Roche-Soleil. En plus des tensions autour de l'arrestation de Baine, un fait mineur risque d'amorcer une crise d'ampleur. Une petite tribu taurenne neutre a hébergé et aidé des traîtres. Lorsque des nécrotraqueurs ont rejoint le camp tauren pour assassiner les traîtres dans leur sommeil, un incident a lieu. Des jeunes braves surprennent les nécrotraqueurs et dans la confusion et la pénombre les tuent. Désormais, ces taurens craignent une répression. Leur chef Tokela Totem-Rédempteur appelle à l'aide ces cousins taurens et les contraint à se positionner sur une situation concrète.
    Le second danger est militaire. L'Alliance désire déstabiliser les positions de la Horde en Orneval en passant par les goulets montagneux des Serres-Rocheuses.
    Si le danger militaire est l'affaire d'un contingent de volontaire commandé par la sacrenuit Astrille et la gobeline Glenzi, les Réprouvés de Caldora ont pour mission principale d'étouffer la potentielle fronde taurenne.

    Seul atout à leur jeu, les Réprouvés envoient à l'assemblée le tauren bourreau de l'exécution semi-publique. Son rôle sera de tenir un discours pro-Horde et d'apporter la contradiction aux plus belliqueux.
    Sous le Grand Tipi, des taurens de toute tribu prennent la parole. Des grands noms s'illustrent dans le Cercle de Parole comme le druide Moasi des Cours-la-Brume ou le loyaliste Brocumgache Totem-de-Rage de l'unité Loups de Sang. La parole revient également à des taurens de la tribu Sabot-de-Sang comme Bovan Sabot-d'acier, Meenak Corne-Astrale et Toraka Totem-Astral. Certains noms ne sont pas inconnus aux réprouvés. Des soupçons pèsent déjà sur le tauren Meenak. Quant à Toraka, il est déjà recherché pour des attaques sur des réprouvés et de la contrebande d'Azérite.
    D'autres orateurs sont méconnus par les services de renseignement. Ainsi, les envoyés de Haut-Roc, Obsid Totem-Belliqueux des Totem-de-Sang et le protecteur Taroke Tranche-Tonnerre de Haut-Roc ; comme la représentante de la nation Taunka, Nashaka Linceul-de-Neige n'apparaissent pas dans les registres. C'est également le cas du champion des Nuage-de-Cendres Karahkwa Terre-Brûlée dont la position est incertaine.
    Malgré leur préparatif, la Nécrotraque ne parvient à espionner efficacement les taurens. Le Grand Tipi est inaccessible et seuls quelques brefs extraits de discours sont entendus pour être transcrit dans un Taurahe (la langue taurenne) imparfait. Les Réprouvés devront donc se fier en bonne partie aux propos rapportés par leur agent provocateur.
    La conclusion de l'assemblée taurenne agace les agents de la Couronne Noire. Des vétérans hostiles à la Horde ont pleinement la parole dans ce cercle d'influence. De plus, des taurens se sont engagés à venir soutenir diplomatiquement la tribu ayant accueilli les traîtres pour éviter toute injustice. Les Réprouvés ne pourront pas simplement envoyés une simple délégation d'émissaire.

    Le lendemain, le corps expéditionnaire de Caldora marche en direction de la Colline des Chasseurs. Missionné pour ce pourparler, le capitaine Vakiosarïac Arkannie établit un plan. La première étape consiste à demander la livraison du chef de la tribu et la négociation avec les taurens venus aidés sur le sort du reste de la tribu. La deuxième étape vise à pousser des taurens à se lier à nouveau à la Horde par contrat et de les présenter comme des médiateurs salvateurs. Ainsi, les taurens belliqueux n'ont pas de prétexte pouvant leur permettre de déterrer la hache de guerre, les loyalistes à la Horde seront victorieux et les Réprouvés ne perdront pas la face en ayant une contrepartie désavantageuse. Pour la réalisation du plan, l'officier réprouvé crée rapidement un rapport de force en faveur des Réprouvés en mettant la pression aux taurens sans provoquer d'incident contreproductif. Alors que l'officier mort-vivant négocie avec le druide Moasi et ses compères, les soldats réprouvés font mine de saisir les maigres ressources de cette tribu de chasseur. La pression fonctionne, Moasi des Cours-la-Brume et quatre autres taurens signaient le “traité de la Colline des Chasseurs”. Ces taurens s’engageaient à servir la Horde et Caldora pour plusieurs missions, évitant ainsi qu’une tribu ayant hébergé et soigné des traîtres n’ait à payer un lourd dédommagement.

    Une fois le traité baptisé « de Colline des Chasseurs » signé, les Réprouvés font mouvement. Les non-morts se dirigent là où se terrent les traîtres protégés par une dizaine de braves Totem-Rédempteurs ayant choisi le parti de la lutte armée. Localisée à quelques lieux au nord, les nécrotraqueurs éliminent les guetteurs. La surprise est totale. La troupe de Caldora et les renforts de la Nuit Blanche, une confrérie réprouvée, font des ravages dans les rangs des traîtres.

    Pourtant, un imprévu perturbe le plan initial. Habillement, Moasi et les siens parviennent à avertir l’une des nouvelles commandantes de la région pour faire arrêter le massacre. Les survivants doivent leur salut à Moasi ainsi qu'à l’intervention du rebelle Toraka Totem-Astral qui a contenu tant bien que mal les assaillants. Les réprouvés pestent sur l'action salvatrice de la commandante Astrille. Cette fille de Suramar ne fait pas seulement preuve de clémence aux yeux des morts-vivants, mais de complicité avec les rebelles. Des dizaines de traîtres taurens survivants parviennent à fuir le champ des opérations sous les regards chargés de haine des soldats de Lordaeron.

    INFOS & SCREENS SUPPLÉMENTAIRES :



    Chapitre 2 : Diplomatie et répression 163
    L'Assemblée tauren rassemble des Haut-Roc, des Sabots-de-Sang, ... de nombreux représentants de tribus et même une déléguée de la nation taunka.

    Chapitre 2 : Diplomatie et répression 525
    Malgré les tensions, aucun incident ne déclenche une violence et un prétexte à une solution plus brutale.

    Chapitre 2 : Diplomatie et répression 510
    Le succès diplomatique Réprouvé n'était que la première partie d'une longue nuit... Le corps expéditionnaire de Caldora se prépare à attaquer le camp de rebelle où les traîtres ont trouvé refuge. Si les civils ont été épargné, aucun quartier ne sera fait aux traîtres.

    Chapitre 2 : Diplomatie et répression 621
    La discipline et la puissance de frappe des Réprouvés surpasse la résistance des séditieux à la Horde.

    Chapitre 2 : Diplomatie et répression 720
    L'intervention de la commandante Astrille coupe cours à l'attaque. Le diplomate Moasi peut se féliciter d'avoir arrêter le bain de sang.
    Caldora
    Caldora

    Chapitre 2 : Diplomatie et répression Empty Re: Chapitre 2 : Diplomatie et répression

    Message par Caldora le Jeu 22 Aoû - 13:51



    Chapitre 2 : Diplomatie et répression 310

    Deux menaces pointent le bout de leur nez sur les terres montagneuses des Serres-Rocheuses.
    Le premier danger est politique. Des taurens viennent de tous les horizons pour assister à une assemblée à la Retraite Roche-Soleil. En plus des tensions autour de l'arrestation de Baine, un fait mineur risque d'amorcer une crise d'ampleur. Une petite tribu taurenne neutre a hébergé et aidé des traîtres. Lorsque des nécrotraqueurs ont rejoint le camp tauren pour assassiner les traîtres dans leur sommeil, un incident a lieu. Des jeunes braves surprennent les nécrotraqueurs et dans la confusion et la pénombre les tuent. Désormais, ces taurens craignent une répression. Leur chef Tokela Totem-Rédempteur appelle à l'aide ces cousins taurens et les contraint à se positionner sur une situation concrète.
    Le second danger est militaire. L'Alliance désire déstabiliser les positions de la Horde en Orneval en passant par les goulets montagneux des Serres-Rocheuses.
    Si le danger militaire est l'affaire d'un contingent de volontaire commandé par la sacrenuit Astrille et la gobeline Glenzi, les Réprouvés de Caldora ont pour mission principale d'étouffer la potentielle fronde taurenne.

    Seul atout à leur jeu, les Réprouvés envoient à l'assemblée le tauren bourreau de l'exécution semi-publique. Son rôle sera de tenir un discours pro-Horde et d'apporter la contradiction aux plus belliqueux.
    Sous le Grand Tipi, des taurens de toute tribu prennent la parole. Des grands noms s'illustrent dans le Cercle de Parole comme le druide Moasi des Cours-la-Brume ou le loyaliste Brocumgache Totem-de-Rage de l'unité Loups de Sang. La parole revient également à des taurens de la tribu Sabot-de-Sang comme Bovan Sabot-d'acier, Meenak Corne-Astrale et Toraka Totem-Astral. Certains noms ne sont pas inconnus aux réprouvés. Des soupçons pèsent déjà sur le tauren Meenak. Quant à Toraka, il est déjà recherché pour des attaques sur des réprouvés et de la contrebande d'Azérite.
    D'autres orateurs sont méconnus par les services de renseignement. Ainsi, les envoyés de Haut-Roc, Obsid Totem-Belliqueux des Totem-de-Sang et le protecteur Taroke Tranche-Tonnerre de Haut-Roc ; comme la représentante de la nation Taunka, Nashaka Linceul-de-Neige n'apparaissent pas dans les registres. C'est également le cas du champion des Nuage-de-Cendres Karahkwa Terre-Brûlée dont la position est incertaine.
    Malgré leur préparatif, la Nécrotraque ne parvient à espionner efficacement les taurens. Le Grand Tipi est inaccessible et seuls quelques brefs extraits de discours sont entendus pour être transcrit dans un Taurahe (la langue taurenne) imparfait. Les Réprouvés devront donc se fier en bonne partie aux propos rapportés par leur agent provocateur.
    La conclusion de l'assemblée taurenne agace les agents de la Couronne Noire. Des vétérans hostiles à la Horde ont pleinement la parole dans ce cercle d'influence. De plus, des taurens se sont engagés à venir soutenir diplomatiquement la tribu ayant accueilli les traîtres pour éviter toute injustice. Les Réprouvés ne pourront pas simplement envoyés une simple délégation d'émissaire.

    Le lendemain, le corps expéditionnaire de Caldora marche en direction de la Colline des Chasseurs. Missionné pour ce pourparler, le capitaine Vakiosarïac Arkannie établit un plan. La première étape consiste à demander la livraison du chef de la tribu et la négociation avec les taurens venus aidés sur le sort du reste de la tribu. La deuxième étape vise à pousser des taurens à se lier à nouveau à la Horde par contrat et de les présenter comme des médiateurs salvateurs. Ainsi, les taurens belliqueux n'ont pas de prétexte pouvant leur permettre de déterrer la hache de guerre, les loyalistes à la Horde seront victorieux et les Réprouvés ne perdront pas la face en ayant une contrepartie désavantageuse. Pour la réalisation du plan, l'officier réprouvé crée rapidement un rapport de force en faveur des Réprouvés en mettant la pression aux taurens sans provoquer d'incident contreproductif. Alors que l'officier mort-vivant négocie avec le druide Moasi et ses compères, les soldats réprouvés font mine de saisir les maigres ressources de cette tribu de chasseur. La pression fonctionne, Moasi des Cours-la-Brume et quatre autres taurens signaient le “traité de la Colline des Chasseurs”. Ces taurens s’engageaient à servir la Horde et Caldora pour plusieurs missions, évitant ainsi qu’une tribu ayant hébergé et soigné des traîtres n’ait à payer un lourd dédommagement.

    Une fois le traité baptisé « de Colline des Chasseurs » signé, les Réprouvés font mouvement. Les non-morts se dirigent là où se terrent les traîtres protégés par une dizaine de braves Totem-Rédempteurs ayant choisi le parti de la lutte armée. Localisée à quelques lieux au nord, les nécrotraqueurs éliminent les guetteurs. La surprise est totale. La troupe de Caldora et les renforts de la Nuit Blanche, une confrérie réprouvée, font des ravages dans les rangs des traîtres.

    Pourtant, un imprévu perturbe le plan initial. Habillement, Moasi et les siens parviennent à avertir l’une des nouvelles commandantes de la région pour faire arrêter le massacre. Les survivants doivent leur salut à Moasi ainsi qu'à l’intervention du rebelle Toraka Totem-Astral qui a contenu tant bien que mal les assaillants. Les réprouvés pestent sur l'action salvatrice de la commandante Astrille. Cette fille de Suramar ne fait pas seulement preuve de clémence aux yeux des morts-vivants, mais de complicité avec les rebelles. Des dizaines de traîtres taurens survivants parviennent à fuir le champ des opérations sous les regards chargés de haine des soldats de Lordaeron.

    INFOS & SCREENS SUPPLÉMENTAIRES :



    Chapitre 2 : Diplomatie et répression 163
    L'Assemblée tauren rassemble des Haut-Roc, des Sabots-de-Sang, ... de nombreux représentants de tribus et même une déléguée de la nation taunka.

    Chapitre 2 : Diplomatie et répression 525
    Malgré les tensions, aucun incident ne déclenche une violence et un prétexte à une solution plus brutale.

    Chapitre 2 : Diplomatie et répression 510
    Le succès diplomatique Réprouvé n'était que la première partie d'une longue nuit... Le corps expéditionnaire de Caldora se prépare à attaquer le camp de rebelle où les traîtres ont trouvé refuge. Si les civils ont été épargné, aucun quartier ne sera fait aux traîtres.

    Chapitre 2 : Diplomatie et répression 621
    La discipline et la puissance de frappe des Réprouvés surpasse la résistance des séditieux à la Horde.

    Chapitre 2 : Diplomatie et répression 720
    L'intervention de la commandante Astrille coupe cours à l'attaque. Le diplomate Moasi peut se féliciter d'avoir arrêter le bain de sang.

      La date/heure actuelle est Mer 18 Sep - 4:59