Réanimation délicate au crépuscule

    Vakio / Richmont / Heriam
    Vakio / Richmont / Heriam

    Réanimation délicate au crépuscule Empty Réanimation délicate au crépuscule

    Message par Vakio / Richmont / Heriam le Lun 21 Jan - 1:28

    Réanimation délicate au crépuscule Nuit11

    Nouvelles réanimations à Caldora

    Réanimation délicate au crépuscule 216

    Au cours d'une mission, le lieutenant-nécrotraqueur Vakiosarïac ramène un corps rejeté par la mer. Une ValK'yr mineure est un élément rare et aux capacités réduites. L'Ordonnateur Ryvius Santheuil utilisait avec parcimonie sa puissance et faisait sélectionner avec soin les corps à relever. En tant normal, il s'agit de grands combattants de l'Alliance. Mais il arrive parfois que le Don Noir soit accordé à quelques corps chanceux.

    Le cadavre fut emporté, amener dans la forêt des pins argentés. Elle fut choisie et éveillée la première. Malheureusement, elle était de ceux qui ont l'éveil délicat et peuvent rapidement s'horrifier de leur nouvelle condition. Elle fut donc immédiatement encadrée par le caporal Galtran et quelques autres réprouvés. Une fois à Caldora, l'épreuve du reflet fut assuré par l'apothicaire Sevros avec doigté ; puis par la magistrature et surtout l'auberge, elle fit ses premiers pas dans sa nouvelle existence cajolée.


    INFOs & SCREENs supplémentaires:


    [/b][/b]
    Réanimation délicate au crépuscule 110
    "L'immortalité est la voie des Justes. Si la Lumière éclaire la première face de la réalité de notre existence, … l'Ombre dévoile la seconde. Le Culte de l'Ombre oubliée nous enseigne que cet Equilibre est LA vérité.
    Rares sont les morts à pouvoir arpenter ce chemin sacré. Louez l'Equilibre et votre Rédemptrice, la Reine Sylvanas."
    Ainsi parla l'Ordonnateur Ryvius Santheuil.


    Réanimation délicate au crépuscule 310
    C'est à l'Académie que l'apothicaire Sevros effectua l'épreuve du reflet. Avant et après le moment fatidique, l'académicien travailla avec la jeune réanimée sur l'acceptation de sa nouvelle condition.


    Extrait de l'échange entre l'apothicaire Sevros et le nouvelle élue de l'Ombre.
    CLIQUEZ ICI:

    Sevros : Approchez mon enfant, j'apporte avec moi les solutions à vos problèmes.
    Orlana Owen approche doucement, prenant une grande inspiration.
    Sevros Severus: Et les réponses à vos questions. *tend la main*
    Orlana Owen saisit la main tendue.
    Sevros Severus : La compréhension d'une action se fait par la réflexion... toutes ces images vous perturbent. Tant de choses à analyser. Fermez les yeux, et faites le vide...
    Orlana Owen ferme les yeux.
    Sevros Severus sort délicatement de sa poche une aiguille remplie d'une fluide cyan. Il poursuit :
    Vous risquez de sentir un petit picotement. Continuez de faire le vide en votre esprit... Tout se termine... vous serez en paix.
    Sevros la pique et injecte le contenant.
    Orlana Owen grimace, les yeux toujours fermés.
    Sevros garde la main, pose sa seringue d'une main et s'empare d'un miroir qu'il avait préparé.
    Sevros ne lui présente pas encore le miroir.
    Ouvrez les yeux, amie. Regardez-moi dans les yeux.
    Orlana Owen s'exécute, un peu moins impressionnée qu'auparavant.
    Sevros :
    Vous et moi sommes frère et soeur d'Existence. Elus par l'Ombre... Mon visage est le vieillissement naturel et magique de toute chose...
    Orlana Owen, bas : L'Ombre ?
    Sevros : Votre alliée, la force qui vous tient debout et vous anime comme elle m'anime.
    Sevros lui présente le miroir devant son visage.
    Orlana Owen regard son visage.
    Sevros Severus :
    Vous avez subi une noyade et en porté encore les traces... mes soins feront disparaître le gros de ces désagréments.
    Orlana Owen : Excusez-moi... Mais... Votre miroir est faux. Ce n'est... Pas... Possible... Je suis... *porte sa main libre à son visage* Abominable...
    Sevros Severus : Plongez votre regard dans le vôtre... Vous y verrez l'Existence... la Vôtre. Je vais vous demander d'être attentif uniquement à ce regard.
    Orlana Owen regard ses propres yeux dans le miroir.
    Sevros Severus :
    Focalisez-vous sur vos yeux. Ce sont eux qui furent les témoins de votre existence en tout temps, leur fonction est intact. Regardez la pureté de votre regard. Concentrez-vous sur leur magnifique nouvel éclat.
    Orlana Owen secoue la tête, comme pour dire "non". Ce n'est pas moi. Je ne suis pas... Je devrais... *prend une grande inspiration. Elle garde son regard fixé sur le reflet dans le miroir.*
    Sevros Severus :
    Vous n'étiez plus, enfant. La Reine vous a sauvé.
    Orlana Owen : La Reine... ?
    Orlana Owen : Eclairez-moi. Je ne comprends rien... Je suis affreuse !
    Sevros Severus : Les paysages, les contemplations, l'érudition, l'art, l'amitié, vous étaient volés. La Lumière en vous s'était éteinte.
    Orlana Owen : La Lumière... éteinte ?
    Sevros Severus : Une seule Être était en mesure de vous faire reprendre le festin de l'Existence. Elle est votre bienfaitrice et votre amie, votre alliée et votre rédemption.
    Orlana Owen : Attendez... Vous voulez dire que je suis censée être morte ?
    Sevros Severus : La Mort n'a plus d'emprise sur vous, vous avez été sauvée. La beauté d'Azeroth offre bien des visages. La vieillesse des corps modifie les harmonies. L'âme demeure dans son évolution, l'éclat de l'être.


    Réanimation délicate au crépuscule 410
    Une fois à l'auberge, une chambre fut attribuée à la nouvelle élue de l'Ombre. Ses premières sorties se firent dans la cour arrière de l'auberge. Comme pour tous les réanimés de ce type, elle était placée sous surveillance sans le savoir et ne pouvait quitter la ville sans l'autorisation de l'apothicaire Sevros. Lorsqu'elle serait moins vulnérable à ses éventuels tourments. Fort heureusement, la joie de l'aubergiste et l'accompagnement d'autres réprouvés assuraient un éveil apaisé.


      La date/heure actuelle est Mer 18 Sep - 5:22